Samedi, 18 Novembre 2017

Agrupación de los Cuerpos de la Administración de Instituciones Penitenciarias

Sindicato afiliado a USO

ACAIP PRESENTA QUERELLAS CRIMINALES POR LA RESOLUCION DEL CONCURSO DE TRASLADOS

ACAIP presenta QUERELLA CRIMINAL  contra el Subsecretario del Interior, Secretario General de IIPP y Subdirectora General de Recursos Humanos por la posible comisión de dos delitos: PREVARICACION ADMINISTRATIVA Y MALVERSACIÓN  DE CAUDALES PÚBLICOS





 

 

TOMA DECISION COMITE EJECUTIVO ACAIP

El Comité Ejecutivo de Acaip reunido en el día de hoy (9 de noviembre de 2017) ante la situación actual de la Institución Penitenciaria  ha decidido subir el nivel de las medidas de presión. Ante la gravísima situación real que vivimos, nos vemos abocados a impulsar las soluciones judiciales ante los atropellos que desde la SGIP se está llevando a cabo con el colectivo.


Se informará puntualmente de las próximas actuaciones, que se convocarán en el momento que se considere más oportuno para los intereses del colectivo.


Todas estas actuaciones nos llevarán a convocar una gran MANIFESTACIÓN al final del primer trimestre del 2018, una vez se hayan realizado los miles de movimientos del concurso de traslados que condiciona sin remedio la situación del personal en los centros penitenciarios.


El Comité Ejecutivo ha analizado objetivamente la tabla reivindicativa concluyendo de forma unánime en la necesidad de que llegado esta manifestación será el momento oportuno de convocar una huelga en el sector que nos conduzca a la consecución de nuestras justas y necesarias reivindicaciones.


PRESIDENTE DE ACAIP ANTE LA INSPECCION PENITENCIARIA

 

Miembros de la Ejecutiva de Acaip, representantes de UGT, CCOO y CIG apoyan al presidente de Acaip ante la apertura del expediente abierto injustamente. Finalmente el presidente del sindicato no ha declarado ya que Acaip presento una RECUSACIÓN sobre la apertura del expediente abierto por el Secretario General de II..PP  que actualmente tiene dos demandas presentadas por Acaip.

Inicio Actualités Media Soria-pénitentiaire dénonce la détérioration et la violence
Soria-pénitentiaire dénonce la détérioration et la violence PDF

Soria | 20 de Décembre de 2016

 

 

Source : Journal de Soria

 

Ils pointent qui a envoyé des profils internes « compliqués » et échec pour couvrir les 20 places.

 

Soria agents pénitentiaires de la prison - plus précisément le modèle de surveillance à l’intérieur - dénoncent forme âgé, l’absence de renouvellement des médias et une politique d’admission qui même traduire par une augmentation de la violence physique et psychique. La situation s’est traduite par une déclaration par les syndicats UGT et CC OO FCIS Acaip et n’appartenant ne pas à tout syndicat de travailleurs, mais qui ne prennent pas en charge ce travail et gêne personnelle.


Selon la lettre, « régimentaires incidents ces dernières années ont considérablement augmenté en raison du type de détenus qui sont envoyés qui, par votre profil, la catégorie et la structure du Centre ne permettent pas une classification adéquate et la séparation entre eux, de façon uniforme et systématiques infractions réglementaires, après avoir été aggravée ces derniers mois ».

Cependant, la situation va au-delà et « cette situation la gestion de l’école se démarque par sans fournir des solutions ou accepte les propositions qui ont été faites par les syndicats et le modèle sans avoir l’air préoccupé par la dégradation des conditions de travail et le malaise des travailleurs et des propres détenus qui voient comment ils vivent entre contrainte «, menaces et violences physiques «, ils affirment.

Cette questions sont reliées comme un modèle d’ans. L’âge moyen est de 53 ans, « dépassant les 50 % de 75 de celui-ci ». Autrement dit, seul de tous quatre surveillants a moins d’un demi-siècle. « Ces pourcentages, pour des raisons évidentes, ne peuvent aller de mal en pis. Étant importantes en elles-mêmes sont aggravées par les conditions dans lesquelles nous effectuons nos travaux avec les infrastructures obsolètes, inefficaces et dégradés ».

En outre, qui non seulement pas tous les sièges sont couverts, mais fourniront toujours plusieurs postes vacants selon les travailleurs du centre. « La relation de l’inexécution de l’emploi (RPT) systématiquement, ayant un manque de 20 hommes sur le même et augmentant à 25 en bref ».

La situation affecte particulièrement « zone de surveillance à l’intérieur, qui prend en charge l’unification et de services et de l’accumulation des tâches a ajouté que, du total du recensement actuel, les agents du Centre sont moins de la moitié ceux qui ont été assignés la tâche de surveillance et de garde des détenus ».

Les travailleurs de la prison de Soriana souhaitait également « dénoncer l’utilisation qui est faite de certains des caméras de sécurité du centre dédié aux agents de l’enregistrements dans leur temps et de lieu de repos. « Rappelant au directeur du centre que cet usage est, à tout le moins, irrégulière, son attitude a été identique qui a avec le reste des problèmes : déni et l’inaction «, selon le mémoire présenté par les syndicats et les fonctionnaires non syndiqués.

De fait le document, visant à « rendre public notre situation en espérant que cela va changer », insiste sur le fait il leur offre « pas de solution ou de la direction du Centre par le général Secrétariat ». Elle affecte donc à de nombreuses reprises sur la nécessité de corriger la situation avant la détérioration des conditions et des installations de la prison.

( 5 Votes )
 

Syndicat Bulletin en espagnol

App para dispositivos móviles

Téléchargez l'application Acaip pour votre appareil mobile.

Disponible pour iOS et Android.

 

En cas de doute, consulter les manuels:

  Manuel pour iOS

  Manuel pour Android

Vous pourriez être intéressé...

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

© ACAIP - Agrupación de los Cuerpos de la Administración de Instituciones Penitenciarias. 2017
Tel - 915175152 :: Fax - 915178392 :: Email - informacion@acaip.info